aux quat' Sardines

une galerie atelier qui porte le nom d'une plage concarnoise dans un espace livresque maritime coloré et surtout convivial. Des artistes locaux y exposent, on y rencontre aussi des auteurs pourvu qu’ils soient un peu voyageur ou marin ou gourmand.

04 juin 2018

un florilège de bateaux garde-pêches

à Concarneau de 1863 à 2018, répertorié par Jean-Michel Robert toujours à l'affût d'informations maritimes.

Les missions de surveillance policière des côtes, de recherche et sauvetage et de défense du territoire, souvent associées à la garde-côtes dans les autres pays, est assurée en France par plusieurs administrations, Marine nationale, Gendarmerie nationale, Affaires maritimes, Douanes, Police nationale ainsi que par une association privée, la Société nationale de sauvetage en mer. La coordination est assurée par les préfectures maritimes en France métropolitaine et par les préfets et haut-commissaires dans les départements et territoires d'outre-mer, sous la direction d'un organisme interministériel, le secrétariat général de la mer sous l'autorité du Premier ministre. extrait de Wikipedia

signature-aux-quat-sardines

ici en cie de Clémentine Le Moigne lors de la sortie de l'ouvrage "Visitons les phares de France" ce week-end.

 

Le-Sylphe-1863

le Sylphe, aviso garde-pêches construit à Bordeaux en 1861

coque en fer 20m, machine 15cv. Stationnaire à Concarneau à partir de juillet 1863. Lieutenant de vaisseau Hautefeuille

 

Jeanne-D'Arc-1917

Jeanne d'Arc, de garde-pêche à bateau piège

Construit et immatriculé à CC. Réquisitionné par la Marine nationale en juin 17 puis armé par un équipage spécial pour piéger les sous-marins allemands qui ne se méfient pas des petites unités sur les zones de pêches autorisées.Sous le nom de Jeanne-d'Arc VII lors d'un violent coup de vent le bateay fait naufrage à l'entrée du port de Palais à Belle-ile. On vous en parlait déjà ICI

 

4-Petrel-1919

Petrel, garde-pêche

Construit au Havre en 1902, longeur 30m, puissance 400CV. Sattionnaire à CC durant la pêche de la sardine à partir de 1919, participe à a chasse aux bélougas destructeurs des filets des pêcheurs. Commandant Baudouin.

 

5-Troupier-1919-1920e

Troupier, garde-pêche

Construit à Bordeaux en 1918, longeur 41m, puissance 425CV.

Il va stationner en 1919 et 1920 sur la rade de CC durant la saison de la sardine pour chasser le bélouga. 

 

garde-peche-C-72-1930

Ex patrouilleur américain SC372

Construit au USA en 1918, coque bois, longueur 34m, puissance 600CV, trois hélices, équipage 19 hommes. Il passe garde-pêche pour la station de la Bidassoa. Sur la petite rade de CC en mai 1930.

 

6Ailette-M-605-1948

 

Ailette M605

Ancien dragueur allemand construit à Lübeck en 1940, tranféré à la France en 1947. Affecté garde-pêche. Longueur 69m, puissance 3200CV. En visite aux armateurs de CC ezn avril 1948 avant son départ en mission annuelle. Commandant Capitaine de corvette Goua.

 

7-1-Moros-1950

Moros, garde-pêche

Longueur 15,70m. réquisitionné par les allemands et mouillé au Cap-Coz durant la guerre. Ici en 1950 derrière la Ville-Close.

 

7Redacteur-Ameline-Audierne-1951

Rédacteur Ameline

Chantier Craff de Bénodet en septembre 1949. Longueur 15m, puissance 200CV. La vedette sera basée au port d'Audierne. A Concarneau en février 1951.

 

à suivre...

 

 

Posté par 4sardines à 08:31 - HISTOIRES MARITIMES - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires sur un florilège de bateaux garde-pêches

Nouveau commentaire