aux quat' Sardines

une galerie atelier qui porte le nom d'une plage concarnoise dans un espace livresque maritime coloré et surtout convivial. Des artistes locaux y exposent, on y rencontre aussi des auteurs pourvu qu’ils soient un peu voyageur ou marin ou gourmand.

21 avril 2017

s'intéresser au patrimoine... c'est être curieux de l'Histoire et de son environnement

Une pêche à la Chimère a été proposée durant le mois de mars auprès des écoliers concarnois. Une collaboration avec les guides conférenciers du patrimoine Catia Galéron, Lionel Jacq, dans le cadre de "ma tête se balade en ville" et le service Patrimoine de la ville de Concarneau. Les classes de Kérandon, du Dorlett, du Rouz ont donc pris le chemin du laboratoire de biologie marine à la rencontre d'un poisson mystérieux des grands fonds. Un atelier "matelotage" consistait à faire réaliser par chaque élève un morceau de filet puis  leur propre chimère en matière plastique.

Avec la PÊCHE À LA CHIMÈRE nous sommes donc partis pour:

le monde mythologique,

grâce à l’étymologie d’un mot riche, fantasque, poétique, allégorique : chimère

Chimere_d'arezzo

Chimère d’Arezzo - art etrusque, fonte à la cire perdue (-400 avt JC) - Museo archeologico nazionale di Firenze

Le mot « chimère » est issu du latin Chĭmæra, emprunté au grec ancien Χίμαιρα / Khímaira, qui désigne d’abord une jeune chèvre ayant passé un hiver (χεῖμα / kheîma)wikipedia

1227px-Bellérophon_Autun

Mosaïque de Bellérophon et la chimère, Musée Rollin, Autun - cliché Félix Potuit~commonswiki 

Entre -850 -750 avant JC, Homère dans son poème épique l’Iliade raconte l’histoire de Bellerophon porté par son cheval ailé Pégase. Envoyé en Lycie (actuelle Turquie) il doit tuer le monstre Chimère «lion par devant, serpent par derrière, chèvre au milieu».

D'un être hybride, animal fantastique, devenant symbole d'une victoire issue d'un combat contre un monstre, nous glissons de la mythologie à l'illusion, à l'évocation chimérique: le rêve, le fantasme, la folle imagination. Mais la dame Nature sait produire de véritable énigme...

 

le monde océanographique,

Lionel Feuillassier responsable du Marinarium a captivé les élèves  par l'évocation des abysses peuplés de créatures surprenantes. Les marins de Concarneau, à la pêche au chalut ont parfois ramené une curieuse espèce. Le laboratoire de biologie marine conserve des spécimens. il s’agit de chimère commune, ou chimère monstrueuse, appelée aussi rat de mer de l’ordre des Chimaeriformes cartilagineux comme les requins et les raies. 

P1090379 copie 

80f139575c_102659_chimere-hydrolagus-erithacus-revue

Une chimère filmée pour la première fois dans les abysses

 

«Spécialiste des chondrichtyens (requins, raies et chimères), le chercheur Samuel Iglésias (laboratoire de biologie marine de Concarneau) a mis en évidence l’existence d’une nouvelle espèce de petits requins de profondeur. Il a aussi décrit une chimère (poisson cartilagineux des abysses) inconnue pour la science, alors même qu’elle était commercialisée sous un autre nom»

reportage Pierre Le Hir - CONCARNEAU (FINISTÈRE) ENVOYÉ SPÉCIAL - Le Monde du 3/7/2009

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/07/03/un-siecle-et-demi-de-vie-marine_1214777_3244.html#vxicrAfJKtP3vMbi.99

 

 

le patrimoine maritime,

en se familiarisant avec le geste et la matière l’objectif en deux heures était de nouer un cordage avec le noeud d'écoute simple jusqu’à réaliser un filet, c’est un savoir-faire que les enfants peuvent observer sur les quais d’un port, un façonnage inscrit dans leur environnement peut-être familial mais aussi culturel ; ils retrouvent ainsi le lien avec le métier de marin, avec la fête des Filets Bleus, à travers la tradition picturale de leur ville quand les peintres ou les photographes immortalisaient des scènes de ramandage. 

carte postale concarneau raccomodage de filet

 

granchi taylor 1914

 

ramandage - Granchi-Taylor 1914 (illustration extraite ici)

 

fete-filets-bleus2014

Fête des Filets Bleus 2014

 

ramandage-port-de-cc-avril-17

quai de Concarneau 10 avril 2017

 

filet-etape-1

filet-carre

filet-assemblage

 

 

 

la sensibilisation à l’écologie,

en imaginant et fabriquant une chimère avec une bouteille en plastique prise au le filet, c’est la pollution des océans qui saute aux yeux.

 les PLASTIQUES «premiers prédateurs des océans»

...et ceci n’ est pas une CHIMÈRE !

chimere-bouteille-plastique2

 

FRAGMENTATION DU PLASTIQUE

Pour ses divers usages le plastique a été conçu pour être imputrescible et pour durer. Une fois dans l’environnement cette propriété devient un désavantage. En fonction de la nature du plastique on estime des durées de vie de quelques années à plusieurs siècles. En mer, sous l’effet de l’abrasion par les vagues et du rayonnement solaire le plastique se fragmente. Dans les gyres sub-tropicaux la majorité des débris sont des fragments qui ne font plus que quelques millimètres.

5polystyrene

Le septième continent serait en fait plutôt une soupe de petits morceaux de plastique. Ces particules sont nommées microplastiques. Les concentrations de surface dans les gyres sub-tropicaux sont typiquement de 200 000 à 600 000 morceaux par kilomètres carrés. Cette pollution plastique s’étend sur des millions de kilomètres carrés si bien qu’il a été estimé que  5 000 milliards de particules flottent dans nos océans [4].

[4] Eriksen, M.; Lebreton, L. C. M.; Carson, H. S.; Thiel, M.; Moore, C. J.; Borerro, J. C.; Galgani, F.; Ryan, P. G.; Reisser, J., (2014) « Plastic Pollution in the World’s Oceans: More than 5 T - extrait de http://www.encyclopedie-environnement.org/eau/pollution-plastique-en-mer/ 

10sacplastique

chimere-bouteille-plastique

11bouteilleplast

Fabriquer, détourner de la matière, découvrir des outils (le perçage des bouchons à la vrillette ou l'enfilage d'un fil sur une aiguille ont été une révélation pour certains enfants) , comprendre un schéma, travailler dans l'espace avec la notion de latéralité droite/gauche... suscitent la curiosité pour le monde qui nous entoure, et aident peut-être à l’appréhender d’une manière plus respectueuse. 

maison du patrimoine CC expo cpeche chimere

le projet "Pêche à la chimère" des écoles 

de KÉRANDON CE2 - CM1/CM2 (19 élèves) avec Philippe Prisset

du DORLETT CM1/CM2 (25 élèves) avec Philippe Bodénes

du ROUZ CE1 (18 élèves) avec Maryse Louarn

est visible à la maison du Patrimoine en Ville-Close du 22 avril et durant mai 2017.

 

«le bonheur n’est pas une chimère, j’en suis sûre à présent. Moyennant l’expérience et la réflexion, on tire de soi beaucoup, on refait même sa santé par le vouloir et la patience»

Georges Sand - lettre à Charles Poney, 1866

 

Posté par 4sardines à 00:51 - REGARD - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur s'intéresser au patrimoine... c'est être curieux de l'Histoire et de son environnement

Nouveau commentaire