aux quat' Sardines

une galerie atelier qui porte le nom d'une plage concarnoise dans un espace livresque maritime coloré et surtout convivial. Des artistes locaux y exposent, on y rencontre aussi des auteurs pourvu qu’ils soient un peu voyageur ou marin ou gourmand.

12 avril 2013

Mer et Littérature, quand un bateau porte le nom d'un livre

En fin de semaine prochaine le festival Livre & Mer ouvrira ses portes à Concarneau pour la 29eme édition. L'anecdote qui suit rappelle combien le monde maritime a toujours été sensible au domaine de l'écriture et de l'édition. Une curiosité intellectuelle peut-être entretenue par l'obligation de rédiger un livre de bord, celle de se plonger dans la lecture des éphémérides nautiques, voire de l'Almanach du marin breton !

images

Deux femmes écrivains Anne de Tourville et Anita Conti ont dans les années cinquante eu l'honneur de lire le titre de leur oeuvre inscrit au tableau arrière de navires concarnois. Leur talent et leur intérêt pour la vie des travailleurs de la mer ont reçu ainsi le respecteux hommage des pêcheurs. Il s'agit de "Racleur d'Océan" (on en parle ICI) et de "Jabadao":

JABADAO « Danse très ancienne survivance probable de quelques  rites magiques  primitifs. Certains y voient  une déformation de  Joban Diaoul -Joseph le Diable »  (Anne de Tourville).

jabadao lancement

 JABADAO  C C 3658 - Longueur : 25m - Largeur 6m80 - Vivier de 40M3 et cale à poisson de 70 M3 - Puissance motrice 400 CV Baudouin - Type chalutier-thonier

Samedi 13 Septembre 1958 au chantier de la Siccna à St Malo on procède au lancement d’un nouveau chalutier coque acier destiné au Patron Robert Le Gall de Trévignon et de l’Armement Simon Charlot à Concarneau.

Jabadao : à bateau breton, nom breton, Patron breton  c’est dans une ambiance digne de lui que le bateau glisse dans les eaux du port. Des coiffes bretonnes et les binious du bagad Quic-en-Groigne de St Malo  saluent la manœuvre. Le Chanoine Galichet de la paroisse de Notre Dame des Grèves donne sa bénédiction entouré de la marraine et des autorités. Un moment fort de la cérémonie quand la Marseillaise accompagne le bateau au moment où il flotte.  

Une marraine d’Exception

C’est Anne de Tourville (1910-2004) la romancière d’origine Malouine qui a accepté d’être la marraine du bateau, et, c’est accompagné de Olga Le Gall la fille du Patron et de Michel Le Garff qu’elle va briser la bouteille de champagne sur l’étrave du chalutier avant qu’il ne glisse dans les eaux du bassin.

Anne de Tourville a écrit Jabadao qui recevra le prix Fémina en 1951,une chronique de la vie paysanne pleine de coutumes et de symboliques où se mêlent légende et réalité... mais rien de maritime. Elle publiera par ailleurs:

Les gens de par ici. Prix interallié de Bretagne 1944.

Matelot Gaël, 1953

Femmes de la mer, 1958

Jabadao

Jabadao entre en service le 24 décembre 1958 mais il faudra attendre le 03 juillet 1959 pour que l’Abbé Mercier recteur de St Philibert en Trévignon donne lui aussi sa bénédiction au chalutier, sans la marraine cette fois mais toujours avec Olga et Michel les petits assistants.

On a son honneur ! aux Malouins la bénédiction du lancement, aux Bretons du Sud celle pour la pêche !! Dès le lendemain le bateau sort pour sa première marée de la saison de thon.

Novembre 1960 la romancière embarque pour une marée en mer d’Irlande, durant quatorze jours elle va vivre avec les marins « J’écris tout le temps je dois me documenter ».

jabadao dans chenal


article

Anne de Tourville sur Jabadao

(Doc JM Robert)

 

Posté par 4sardines à 09:47 - HISTOIRES MARITIMES - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires sur Mer et Littérature, quand un bateau porte le nom d'un livre

    Ces livres doivent être fort intéressants sur les témoignages d'époque avec une vision féminine ! Bon choix !

    Posté par Bbuissonnière, 16 avril 2013 à 11:16 | | Répondre
Nouveau commentaire