aux quat' Sardines

une galerie-atelier qui porte le nom d'une plage concarnoise dans un espace livresque maritime coloré et surtout convivial. Des artistes locaux y exposent, on y rencontre aussi des auteurs pourvu qu’ils soient un peu voyageur ou marin ou gourmand.

24 août 2015

entre Loctudy et Concarneau

21Marie Le Goaziou, accompagnée du photographe Eric d'Hérouville, a parcouru le littoral cornouaillais pour le magazine Côté Ouest (n°119-août-sept 2015). Sur la route des bonnes adresses: un arrêt à l'atelier Aux Quat'Sardines pour une photo au cadrage original, suivi d'une escale chez Jean-François et Marie Sicallac. Leur Coquille au pied de l'élévateur à bateau vaut le détour tant pour les papilles que pour l'ambiance portuaire et le nouveau décor. On y retrouve justement des compositions de papier découpé A.Gloux, des linogravures d'Olivier Lapicque (quelques petits formats à la galerie), des collages de Valérie Le Roux.

La rentrée laissera peut-être le temps de découvrir à notre tour les trouvailles de Marie.


12 août 2015

Promenade au pays des coiffes et des costumes

finistere-web

les Quat'Sardines élisent leur reine parmi les belles finistériennes

reine-filets-bleus

papier découpé format 50x70cm, décliné en carte postale

 

avec un visuel de circonstance en étiquette

penn sardin

l'étude des coiffes et des costumes, un sujet de longue date... dessin de 1971

dessinenfantbretons

en tant qu'artisan en 2000 avec la publication des Poupées de papier, sous forme de loisir créatif (montage en volume d'après un poster imprimé à couper, plier, coller),

groupe

 

avec l'impression des cartes frimousses: le voyage à travers la Bretagne de petits couples en costume (un travail initial à la gouache).

carte tregor

 

 les modèles déposés en 2008 des Breizh Kokeshi poupées de bois inspirées des poupées japonaises.

breizh kokeshi anh gloux

 

et aujourd'hui la carterie découpée main

 coiffes-bzhnord

la nouvelle série Trégor-Goëlo: toukenn et catiole des paimpolaises, les rubans de Guingamp, la coiffe d'une gardienne de moutons de l'île de Bréhat, que vous pourrez trouver chez Armel Brittany à Paimpol. Ou l'art de partir en balade sans bouger de la table de l'atelier.

 

Une vraie reine, celle du festival des Filets Bleus défilera sur son char le dimanche 16 août 2015

la galerie des Quat'Sardines sera ouverte.

image

 

 

05 août 2015

Avez-vous votre blason ?

clan-bruleyclan-mclachlan

Une commande pour une interprétation d'un blason de clan écossais est le point de départ d'une nouvelle collection de cartes découpées main. L'Héraldique apparue au XIIe siecle dans le monde des chevaliers est le signe d'une appartenance. Etre vu, identifié malgré une armure qui camouflait le visage nécessitait de peindre un emblème sur le bouclier en stylisant au mieux la devise du noble combattant. Le concept du logo y puise ses racines !

 

concarneau

D'hermine chargé de trois haches d'armes de gueules posées en pal et rangées en fasce. La place forte de Concarneau est bien défendue .

VOLUMES RELIES du Cabinet des titres : recherches de noblesse, armoriaux, preuves, histoires généalogiques. Armorial général de France, dressé, en vertu de l'édit de 1696, par Charles D'HOZIER. (1697-1709). IX Bretagne, II. (Date d'édition : 1701-1800. Type : manuscrit).

armorial-d'hozier1

armorial-d'hozier2

on y trouve par exemple la Com.des Not.res royaux de Concarneau

la Com. des March.des des pots de terres de Concarneau

la Com. des Médecins, Apoticaires, Chirurgiens, & Perruquiers de Concarneau

volume d'Hozier, un armorial établi sous Louis XIV qui répertoriait par obligation les maisons de princes, la noblesse d'épée. Chaque blason enregistré étant soumis à une taxe, quel meilleur prétexte pour renflouer les caisses du royaume... on comprend mieux l'étendue aux corporations, métiers, charges, bourg, province, clergé.

vannes audierne

(Vannes et sa blanche hermine - Audierne riche de ses homards et de la pêche au merlu)

 

 

Posté par 4sardines à 09:03 - sardines et création - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 août 2015

la saison des coiffes

coiffes

les jolies bretonnes se parent et se préparent pour les fêtes estivales

(de gauche à droite les cartes découpées main des Quat'Sardines: penn-sardin, bigoudène, morbihannaise de Baud, Pontécruxienne, kapenn du Cap Sizun)

 

Posté par 4sardines à 08:33 - sardines et création - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 août 2015

Phares en musique

7 ET 8 AOUT 2015
FESTIVAL DES PIERRES DEBOUT

CATHERINE BAYLE
expose PHARES de BRETAGNE

7 août à 20h30
projection du film de Jean Grémillon  "Gardiens de Phare"(1929)
LOUIS COZAN parlera de son livre au Sterenn- Trégunc

un-feu-sur-la-mer

"UN FEU SUR LA MER"

que vous pouvez trouver aux Quat'Sardines

 

Posté par 4sardines à 16:08 - PECHE AUX INFOS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


29 juillet 2015

Biche à Concarneau

Biche-GX3864-07-2015

Biche entre au port à l'occasion de l'escale de la Route de l'Amitié

karv

Posté par 4sardines à 21:48 - CHRONIQUE PORTUAIRE - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juillet 2015

cabotage à Concarneau aux siècles passés...(suite 2)

Marchandises déchargées

Quand la sardine reste au coeur des négociations:

Le journal Le Finistère (n° 604 du 2 novembre 1887) dresse un état de la pêche de la sardine cent ans auparavant. Avec un nombre croissant de chaloupes les besoins commerciaux sont exponentiels. De Douarnenez à Concarneau l'approvisionnement en rogue est devenu un négoce juteux.

"Il parait que l'usage était à concarneau d'arroser de quelques rasades les marchés conclus entre négociants et matelots. Personne n'y avait vu malice, et la sardine n'en était pas plus mauvaise pour cela.
Le solennel Parlement, gardien de la moralité publique, fut d'un autre avis. L'occasion lui fut bonne pour réprimer cette indécente habitude et donner une leçon de sobriété aux Concarnois.
De par son arrêt, défense fut faite à tout propriétaire de presses saleurs marchands de rogue, de payer à boire aux maître de chaloupes, matelots et pêcheurs, cidre, vins ou eau-de-vie, sous peine de 500 livres d'amende au profit de l'hôpital de Concarneau. (..)
car l'arrêt prenait soin d'ajouter qu'elle aurait son application "depuis l'Ile-Tudy exclusivement jusqu'à la rivière de Pont-Aven exclusivement."

bar-tb-babord

passée la rivière de la Teïr, dont l'embouchure sépare l'ile Tudy de Loctudy vous pourrez sans encombre parcourir l'exposition "Cabotage: une bouteille à la mer"

mais laissons de côté les breuvages qui font des hommes ces pauvres pêcheurs pour revenir à la substance qui attire tant la sardine, la rogue, gonades femelles de certaines espèces de poissons se présentant sous la forme de poche d’œufs de couleur variable.

Oppien de Corycos (IIe siècle après JC) préconisait déjà dans Halieutika, un poème en vers de cinq chants (deux décrivant les poissons, trois sur l'art de la pêche) d’en faire une pâte dans laquelle entraient des lentilles et du vin parfumé de Myrthe. Le Grec Léonidas suggéra d’y ajouter des feuilles de bettes car l’odeur plait beaucoup !

Plus tard bien plus tard à Belle-Ile on l’appela menue et à la Turballe c’était l’affaire des femmes qui recevaient une part de la vente du poisson. Puis on utilisa la Gueldre, Guidile ou guidilve, une pâte pillée de crevettes, de petits crabes et d’alevins de poissons.

86 recette version juanpg

Devant un tel attrait la sardine gourmande avait peu de chance d’échapper aux mailles des filets. Pour anecdote c'est dans l'art culinaire que l'on déguste en Asie ces pâtes de crevettes, le mắm tôm chez les vietnamiens, le terasi en Indonésie et autres appellations en Birmanie ou aux Philippines. Une petite cuillerée de krill fermenté séché et compacté exhauste le goût d'un curry bien épicé ! les sardines auraient-elles les papilles asiatiques ?

detail-sardines

Avril 1728 le Roi louis XV intervient et porte à la connaissance de la population maritime « Faisons défense aux pêcheurs avec quelques sortes de filets de pêcher aucun frai de poisson connus sous le nom de Blanchemélie, menusse, saumonelle, guildre, manne, semence, il est néanmoins permis d’employer de la résure, ou la rave pourvu qu’elle soit de bonne qualité » . Chez nous c’était la boette.

 

Puis vint le temps de la rogue norvégienne et tout changea à Concarneau !

1debarquement-rogue

Débarquement des barils de rogue en provenance de Norvège (archives municipales).

image046

Déchargement de barils de rogue sur le quai Pénéroff. (C.P. Nozais Nantes)

charettes barils rogues

La charrette à barils de rogue de la Coopérative des Pêcheurs en Ville-Close. Réalisée pour épouser la forme du baril et faciliter la manutention. Un baril de rogue pesait 45/48 kilos (doc Jean Michel Robert).

(à suivre...)

 

 

 

Posté par 4sardines à 23:25 - HISTOIRES MARITIMES - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 juillet 2015

Un timbre oblitéré des Kerguelen

En mémoire des Oubliés de l'île Saint Paul, l'association propose une souscription pour la carte + le timbre oblitéré des Terres Australes, à l'occasion de la commémoration du souvenir qui aura lieu fin 2015.

Le bon de souscription est disponible aux Quat'Sardines

image

le Telegramme 2/7/15

 oubliesdesaintpaul@live.fr

11 juillet 2015

cabotage à Concarneau aux siècles passés... l'Avant-port

Avec un esprit d'à propos, Jean-Michel Robert nous transmet  ses notes et recherches iconographiques sur le transport maritime et commercial à Concarneau quand "Cabotage: une bouteille à la mer, l'exposition produite en partie dans l'atelier aux Quat'Sardines, face à l'avant port,  navigue cet été du côté de la médiathèque de Loctudy.

image003

Le Journal  Illustré juillet 1865

Le code du Commerce dans son article 377 au début du XIXème siècle précisait  Tout voyage qui n’est pas au long cours est au cabotage.

Mais il n'est pas si simple de borner ces limites, il faut attendre 1854 pour qu’elles soient clairement définies entre les parallèles 30° et 70° Nord et les méridiens de Paris 15° Ouest et 44° EST. Autre difficulté, il fallait distinguer le Petit et le Grand cabotage (Décret de 1952).

Le Trafic des marchandises entre les pays notamment ceux du nord de l’Europe et la Bretagne allait prendre un essor considérable dans un réseau portuaire bretons souvent indissociable de son estran, chaque port possédant sa spécificité et ses contraintes.

Concarneau présentait déjà l’avantage d’être protégé en fond de baie, d’avoir une jetée et un balisage important offrant un avant port facilitant l'échouage à certaines heures de marée. Au carrefour des voies de circulation terrestres, c'est toute l'économie d'un port de pêche et d'un territoire de regroupement d’usines de conserves qui allait favoriser et développer le trafic maritime.

plan-de-CC1808

plan de Concarneau 1808 - Archives Municipales

Quelques dates importantes concernant les infrastructures du port de Concarneau:

1818- Construction de la jetée (94 mètres).

1819-Construction du quai Pénéroff le long des maisons.

1825-Projet de quai en avant de celui existant comme ci-dessus, puis proposition d’un bassin intérieur.

1833 -1836-Réalisation du bassin d’échouage avec une passe de 10 mètres de large- aux extrémités arrondies la demi-lune - Elargissement du quai permettant l’accostage des bateaux des deux bords.

1840- fin des travaux du bassin Pénéroff- longueur 200m Surface 77 ares.

 

1854-1863- Agrandissement du bassin de 40 mètres vers la digue avec une ouverture sur l’avant port avec passerelle pour servir de chasse et dégager les sédiments du bassin.

quai-peneroff-CP13

Mai 1927 le principe de l’extension des activités portuaires est voté par l’Etat, la ville, la CCI Quimper et la Ste de la Criée au Thon. La Ville devra acquérir une grue, faire un tin de carénage et prévoir un remorqueur.

grue-quai-peneroff

1928- installation d’une grue sur le quai Pénéroff partie Sud pour la manutention des mâts et des marchandises. Longueur totale des quais 438mètres.

grue-avt-port-sud-1928

1936- 15 septembre  Décision du Conseil Municipal de combler le bassin Pénéroff. Les travaux dans l’arrière port sont déjà en cours de réalisation.

vue-aerienne

 

 L'avant-port de Concarneau vues sous divers angles

3-0-demi-Lune bass1n Pénéroff

L’entrée  du bassin Pénéroff dite Demi-Lune

image006

CP15-concarneau-artaud-la-demi-lune

la-passerelle-bassin-peneroff

 

 

LES NAVIRES

On décharge le bateau des deux côtés sur le quai et dans l’avant port à basse mer, la charrette remontant par la cale de l’entrée de la Ville-Close. Le caboteur local du XIXe siècle dérivé souvent de la coque d’un dundee mesure 22 à 25mètres avec un port en lourd jusqu'à 70 tonnes.

caboteur-dans-le-bassin

Borneurs et Caboteurs du  port de Concarneau 1830  -  1850

liste-borneurs-caboteurs-1830

 

Le brick de commerce norvégien livre le bois, la rogue, il était l’intermédiaire entre le grand voilier et le caboteur. (Le brick goélette n'a pas de phares carrés sur son grand mât). Ces bâtiments pouvaient porter jusqu'à 300 tonnes de marchandises. Ce sont les Anglais qui construisirent les premiers Brig.

brick

Ici accosté à l’extérieur du quai Pénéroff. Deux mâts à phares carré - longueur 30 mètres largeur 5m30— Tirant d’eau 2m70

brick-norvegien-avant-1880

Brick de commerce  Norvégien dans l’avant port avant 1880

3mats-norvegien-echoue-CC

carte postale Ed Laussedat, Chateaudun

avant-port-de-CC-1900

Avant port de Concarneau on distingue Six voiliers -  carte datée de 1900

goelette-avant-106

Goélette au mouillage avant port avant 1906

sortie-de-port

sortie-de-portCC-norvegien1930

Trois- mâts Norvégien en sortie du port – carte datée 1930

goelette-sortant-du-port

C.P. Nozais Nantes

le cabotage et Concarneau, une longue histoire, d'autres articles à suivre...

elixir

 

Une colonie de bécasseaux se pose aux Quat'Sardines

en fine observatrice, l'amoureuse des rivages sénans, la voyageuse discrète engrange ses impressions pour nous les restituer avec parcimonie. Anne Barré , que l'on connait comme enseignante diplômée des Beaux Arts de Quimper et de Nantes, licenciée de La Sorbonne en arts plastiques, délivre ses cours depuis 1987 avec cette grande curiosité de la scène graphique. Elle établit volontiers des liens avec la danse, avec d'autres artistes. Ses élèves, enfants adultes résidents hospitaliers, bénéficient de sa générosité qu'ils partagent à leur tour par le biais d'expositions collectives orchestrée par Anne.

image

 aquarelle et pierre noire -série de petits formats encadrés

 Anne Barré

graficolor@yahoo.fr

07 88 63 23 00

 

 

Posté par 4sardines à 12:35 - PECHE AUX INFOS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,