aux quat' Sardines

une galerie atelier qui porte le nom d'une plage concarnoise dans un espace livresque maritime coloré et surtout convivial. Des artistes locaux y exposent, on y rencontre aussi des auteurs pourvu qu’ils soient un peu voyageur ou marin ou gourmand.

03 mai 2016

Suivez le flamand rose...

si la mer monte palmier

Ile Tudy du 13 au 16 mai...

De la Méditerranée au littoral Breton

La 8e édition du Festival Si la mer monte…, organisé par l’association Effet Mer, aura pour but de sensibiliser le public sur le fait que l’érosion littorale n’est pas propre à la Manche et à l’Atlantique. C’est pourquoi Effet Mer a choisi d’inviter la ville de Vias, dans l’Hérault.

festival si la mer monte2016

Retrouvez-nous à la maison de la Pointe


24 avril 2016

le goéland cherche son gîte

goelands

la période de nidification arrive pour la grande famille des Laridés.

Ceux-ci ont trouvé refuge au gîte de Kerveil

Posté par 4sardines à 11:52 - sardines et création - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 avril 2016

si la mer monte... à l'horizon

et on s'y prépare ! il est dit que la sardine d'avril, un peu CAGOLE puisque la Méditerranée est l'honneur, migrera vers l'Ile Tudy du

13 au 16 mai 2016 

festival si la mer monte2016

 

le programme sur le site du festival 

Si la Mer monte 

ou

sur leur page Facebook

la BAG (bande à Giffo) prendra ancrage à la Maison de la Pointe.

Posté par 4sardines à 14:04 - PECHE AUX INFOS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 avril 2016

histoires océaniennes

Les alizés du Pacifique nous parlent d'homme-requin, de pirogue et de légende, mais aussi d'explorateurs et d'artistes envoutés par l' Ile,  bout de terre isolé qui suscite rêves et curiosité dans le meilleur des cas, convoitise et désillusions pour le pire. De ces passagers en escale, l'autochtone s'en accomode; peut-on dire avec bénéfices ? Parfois l'empreinte d'un exil devient au regard du monde tapu (sacré). Paul Gauguin aux îles Marquises est de ces élus.

Jacques Bayles-Ottenheim, rédacteur du site de référence Blibliothèque insulaire virtuelle  cerne la période Hiva Oa (1901-1903) de Gauguin dans un dossier de la Société des Océanistes. En couverture, la belle Tohotaua à l'éventail (huile sur toile: Musem Folkwang. Essen Allemagne).

hiva-oa-j-bayle

 

Catherine Bayle illustre "la légende de Taikahano - histoire de Nuku Hiva (îles Marquises") par Hélène Guiot. Parmi les petites histoires d'Océanie nous connaissions "La jeune fille et le serpents Mââgenin - histoire de l'île des Pins (Nvelle Calédonie)" collection publiée par la société des Océanistes.

legende-de-taikahano-C-Bayle

Catherine Bayle sera présente aux Quat'Sardines, en compagnie de l'éditrice de la maison tahitienne URA

samedi 23 avril 2016 à partir de 15h

05 avril 2016

sardines au pays des cocotiers

une île, un lagon, un phare et des sardines... 

Posté par 4sardines à 14:31 - SARDINES EN MIGRATION - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 avril 2016

Sécurité en mer, suite 4 et fin

le premier hélitreuillage sur un bateau de pêche 23 Février 1961...

article15-helitreuillage

Dessin paru dans la presse Anglaise et repris par Ouest-France

 le chalutier La Houle CC 3545 est en pêche en mer d’Irlande quand le patron demande par l’intermédiaire duConquet Radio une consultation médicale avec l’hôpital maritime de Brest. Le Chef mécanicien Pierre Meurlet est au plus mal et les médecins militaires font un diagnostic concluant à l’hospitalisation immédiate.

Le bateau est à six heures de route des côtes de Cornouailles et les Autorités Anglaises décident de faire décoller un hélicoptère.

Par l’intermédiairee de Land’s End Radio le patron de la Houle est prévenu que l’appareil sera sur zone dans 1h30 environ. A l’arrivée se sera une grande première car le malade devra être pris à bras le corps par un des sauveteurs pour remonter dans l’appareil.

Le malade est hospitalisé à Milfordhaven à proximité de Cardiff moins de trois heures après le premier appel.Ce type d’évacuation sur un bateau de pêche n’était pas courant, la rapidité de l’exécution et la mise en œuvre allaient ouvrir de nouvelles voies vers le sauvetage en mer par hélicoptère.

article16-sauvetage-la-houle

A la suite de l’hélitreuillage du Chef Mécanicien Pierre Meurlet du chalutier La Houle alors que le chalutier Concarnois se trouvait en pêche dans le canal St Georges, opération effectuée par le Coastal Command de la R.A.F, le Vice Amiral Jubelin Préfet Maritime a adressé à l’Air Marchal Commandant Chilton du Coastal Command le message suivant :

« Je vous suis reconnaissant de l’aide particulièrement appréciée que vos services ont apportée en envoyant un hélicoptère du 22ème squadron au secours du chalutier La Houle. C’est grâce à son intervention si rapide et si efficace que le Chef Mécanicien de ce bâtiment a pu recevoir les soins nécessaires. Je suis l’interprète de tous les marins Français en vous demandant de transmettre à l’équipage de l’hélicoptère le témoignage de leur très vive gratitude ainsi que celle de la famille de l’intéressé ».

La-Houle-CC-3545

on remarquera sur cette photo que La Houle est gréé en canneur pour la pêche au thon et non en chalutier. Le dessin de l'article de presse anglaise est quand à lui fantaisiste.

 

 Merci à Jean-Michel Robert pour ce rappel historique.

 

Posté par 4sardines à 10:24 - HISTOIRES MARITIMES - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 avril 2016

Sécurité en mer, suite 3

à propos de canots pneumatiques embarqués à bords de navires de pêche en Finistère...

Juin 1959: Quelques mois après les remous sur l’embarquement des canots pneumatiques grand exercice en baie de Concarneau avec l’hélicoptère de la protection civile et les chalutiers du port Ravil  du Patron Jean Quentel, Bougainville Patron Pierre Bourhis, la pinasse Roi de Cœur d’Alexandre Le Lay et le canot SNS Duguay Trouin de la station de Trévignon.

Largué de canots, lancements de fusées et exercices de lance amarre, la sécurité est désormais une des premières préoccupations du monde maritime et pratiquement tous les bateaux définis par le fameux décret ont embarqué des «  bombards «  ou des « Zodiacs ».

Dans la foulée la taxe carburant a été maintenue et en plus il y aura une taxe sur la vente !

Pour les retraites ont a « dévié » la question de l’embarquement des retraités de plus de cinquante ans en confirmant que la date officielle de la retraite des marins est bien cinquante cinq ans.

 

Octobre 1960 : Les esprits se sont calmés et tous les marins reconnaissent maintenant l’utilité d’avoir à bord ce nouveau moyen de sauvetage.

Terminé enfin presque, c’était quand même pratique! le temps ou l’annexe en bois était amarrée solidement sur le pont à l’arrière des chalutiers et qui servait de réserve aux sacs de pommes de terre et de casiers à  bouteilles.

On a embarqué les canotes en plastique mais certain vieux Patrons nostalgiques auront beaucoup de mal à s’y faire notamment en lisant les  carnets d’instructions et la liste du matériel  embarqué. Jugez plutôt:

1 couteau recourbé qui ne doit pas couper ?? (le caoutchouc du radeau)

1 soufflet-1 trousse de pêche-1 gaffe en deux morceaux

1 pile qui fonctionne à l’eau de mer ??

1 ancre flottante  etc etc..

article13-paire-de-nageoires

Mais ce qui faisait sourire c’était : 1 coffret avec des vivres concentrés ? pour les gars de Trévignon ou de Névez il fallait pas exagérer. Et le meilleur: pour pouvoir se déplacer sur un engin qui n’a ni avant ni arrière...

Au début de l’utilisation des canots les instructions avait été traduites de formulaires Anglais (Précurseurs de ces engins) ce qui étonnait comme les nageoires  ou le terme Line  à amarrer sur la lisse et qui faisait déclencher la bouteille de gaz de gonflement de l’engin en cas de lancement à la mer. Nageoire  fut vite remplacé par godille (alors qu’il s’agissait de pagaies toutes simples),  la Line  devint un bout c’est tellement plus de chez nous.

article14-sauvetage-canot

23 janvier 1961: «  Sans lui on était foutu ». Louis le Tallec Patron du François-Françine

FRANCOIS-FRANCINE-CC-3424

Le François-Francine CC 3424 venait de couler devant le port de Saint Guénolé la veille.

 

Chevalier-Lancelot-CC-3627-

Le Chevalier Lancelot  CC 3627 le même soir s’échouait sur les rochers de Pen Ar Vaz Hir en baie de Concarneau.  

     «   Les deux équipages sont sauvés en se réfugiant dans leurs canots pneumatiques »

 

 

Mini-radeau-de-sauvetage-25-personnes-tous-des-nains-!!

radeau de démonstration sur le village course de la Transat AG2R la mondiale 2016, pour 25 lilliputiens !

radeau-de-sauvetage

 

 

à suivre, l'hélitreuillage à bord des bateaux de pêche années 61....

 

Posté par 4sardines à 15:57 - HISTOIRES MARITIMES - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Sécurité en mer, suite 2

De l'embarquement de canot pneumatique, nous en étions à l'interpellation du président de la République Charles de Gaulle de la part des camarétois

article5radeau-rigide

Les pouvoirs publics et notamment le Ministre «acceptent» en échange de l’assurance donnée par les pêcheurs d’acheter un radeau rigide (ce qui demeure dans l’esprit du décret), de donner les instructions aux Administrateurs des Affaires Maritimes afin que les rôles soient délivrés, permettant ainsi aux bateaux de reprendre la mer.

Ils avaient demandé l’arbitrage de de Gaulle: Ce ne sera pas directement le Général qui va répondre aux Maires de Camaret et l’Ile de Sein mais le Secrétaire Général de la Marine Marchande Gilbert Grandval traduisant la pensée de de Gaulle:

article6-reponse-de-gaulle

La Commission centrale de sécurité sera chargée de connaître les difficultés d’application de la 1ère loi du 6 janvier 1954 à partir de laquelle successivement les décrets et arrêtés ont été pris.

« Mais je tiens à vous dire que déjà douze pays ont adopté les canots pneumatiques et que ces jours derniers tout l’équipage d’un bateau Anglais a été sauvé grâce aux canots ».

Mais aussi : 

article7-reponse-grandval

 

Les marins Concarnois n’étaient pas « très chauds »pour le déclenchement d’une grève au sujet des canots pneumatiques et pour cause.

article8-trasbordement-chalutier-cc

Dans ces jours  mouvementés où sont encore en mer quelques chalutiers en fin de marée et qui sont munis de canots on va s’en servir à bord du Sans Reproche et du Nadine Solange.

Des marins sont blessés pendant les manœuvres toujours délicates de la remontée des panneaux des chaluts. Il faut les transborder sur un autre bateau faisant route terre, ce sera sur le Pierre Christine et au moyen d’un canot pneumatique malgré la houle et le fort vent, la manoeuvre se passera parfaitement, « c’était impossible avec une annexe en bois ».

article9-marin-de-cc

 

Après la charge sur le dossier des canots pneumatiques les syndicats des marins pêcheurs s’attaquent dans la foulée au problème du prix du carburant, en effet une nouvelle ordonnance vient comme par hasard de sortir « afin de stabiliser les dépenses de la caisse de l’ENIM le prix du gas-oil sera augmenté de 1frs 10 et celui de l’essence de 3frs ».

La grogne sur le dossier des canots est toujours présente certains ports ont décidé de ne pas accepter les propositions du Ministre mais aussi quelques patrons vont décider de reprendre la mer et ceux de Douarnenez d’où était parti le mouvement seront les premiers à faire les vivres pour une nouvelle marée.

Marcelle-André, la Brise, Gabrielle, San Kaouritin  et Etoile de l’Espérance  sortent du port. Yves Kernaléguen le président du syndicat des marins pêcheurs prévient :

article12-syndicat-de-DZ

 

article10-gavres-et-CC

article11-greve-terminee

Plus de quinze jours d’arrêt des bateaux dans les ports, un peu partout maintenant c’est la reprise, les marins sont satisfaits, les pouvoirs publics ont quelque peu « modifié » les différents décrets et ordonnances et comme disait Yves Kernaléguen avec son inimitable accent  « nous ont est de Douarnenez et on a gagné ! ».

 

à suivre...

 

 

Posté par 4sardines à 08:23 - HISTOIRES MARITIMES - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 avril 2016

Sécurité en mer

A la veille du départ de la Transat 2016 AG2R la Mondiale, les notions de sécurité sont de circonstance. Hier nous avons assisté à une manoeuvre d'hélitreuillage dans l'arrère port de Concarneau. 

snsm-sardine-d-avril

Les marins de l'Ar Beg de la station de sautevage de Trévignon se prêtent gracieusement à la photo devant le stand des Quat'Sardines.

Ar-Beg-SNS-127-Trevignon

Jean-Michel Robert  évoque le long cheminement avant que les canots pneumatiques ne soient obligatoires sur les navires de pêche. Il nous livre un condensé d'articles de presse (Le Télégramme - Ouest-France - Le Progrès de Cornouaille - Le Marin - France Pêche - Paris-Match - Le Monde). Un usage qui déplaça tant de marins sur les quais...

Janvier  1959, C’est la date d’application d’un décret paru au Journal Officiel un an auparavant  qui prévoit :

«Obligation d’embarquer un engin pneumatique sur tous les bateaux de plus de 25mètres et s’éloignant à plus de 20 milles des côtes».

Après les évènements de la tempête de novembre 1954 où plusieurs bateaux de pêche ont disparu corps et biens la sécurité a été renforcée mais il faudra plusieurs années pour que l’utilisation du canot pneumatique soit officialisée.

Quelques mois avant cette date de janvier 1959, en octobre 1958  le Docteur Bombard fait une malheureuse expérience sur la barre du port d’Etel, justement avec son pneumatique. Alors parler de canot « en caoutchouc » comme dit le marin, c’est pas le moment.

Il va s’avérer par la suite que le canot de Bombard n’était pour rien dans l’histoire, mais un accident qui découle d'une succession de manœuvres et de circonstances imprévisibles.

A Douarnenez, en ce début de janvier 1959 après les fêtes, quelques chalutiers doivent passer leur visite annuelle de sécurité. Les Inspecteurs de navigation vont appliquer strictement les dispositions du décret et le renouvellement des permis de navigation n’est pas accordé à ceux qui n’ont pas embarqué les fameux canots pneumatiques.

 article1canot-pneumatique

Permis de navigation non renouvelé réaction immédiate des marins pêcheurs

article2DZ-en-greve

Le mouvement s’étend rapidement et les quartiers de Camaret Le Guilvinec, ceux du Nord de la Bretagne suivent le mouvement mais celui de Concarneau est plus frileux pour le moment, «On verra plus tard ».

On est déjà le 25 janvier, les bateaux sont restés au port, une délégation va rencontrer le Préfet Savreux. Un des Maires les plus remonté est celui du port de Camaret, Monsieur Heise qui n’hésitera pas à déclarer au Préfet «Mon conseil et moi-même nous démissionnerons si le décret est appliqué ». Dès le 26 Janvier le Maire de Camaret réunit autour de lui les Maires des autres ports concernés pour décider de la suite à donner.

Le 28 janvier à Auray se réunissent les délégués des marins, les Maires des communes côtières, les Présidents de syndicats de marins; l’un de ceux-ci Yves Kernaléguen de Douarnenez est un des plus actifs. De l’Ile de Sein le Maire Guilcher et le patron de la pinasse Estienne d’Orves sont venus apporter leur soutien. Vendredi 30 janvier il y aura une nouvelle réunion à Loctudy qui va proposer une Assemblée Générale à Quimper.

article3peche-artisanale

Samedi 31 Janvier: Réunion à Quimper où arrive la délégation qui vient de se rendre à Paris pour y rencontrer les Ministères concernés par ce dossier. Le compte rendu de la délégation n’apaise pas la détermination des marins.

Lundi 2 Février. La tension n’est pas tombée mais quelques bateaux commencent à sortir dans différents ports…sans leurs canots pneumatiques et sans leur permis de navigation, le poisson n’attend pas !

A Camaret c’est toujours le Maire entouré de quelques représentants des pêcheurs qui organisent la réaction sans complexe on décide :

« On va faire appel à de Gaulle ».

article4-balzac-de-gaulle

Pas de Gaulle directement mais Brouillet le Chef du Secrétariat de la Présidence de la République, Tromelin technicien détaché au Ministère de la Marine Marchande et Cahen Salvador le Chef de cabinet du Ministre Buron (des travaux publics). A 18h30 ce lundi 2 février 1959 après près de dix heures de discussions au téléphone avec les Autorités un accord semble établi entre les pouvoirs publics et les représentants des marins pêcheurs.

Tous ces évènements ont attiré sur les quais des ports Finistériens journalistes et hommes de radio et de télévision. A Douarnenez Léon Zitrone envoyé spécial de la RTF débarque avec une équipe de techniciens et avec sa verve habituelle va de bateau en bateau « racontez nous mon brave » !

 à suivre...

 

 

Posté par 4sardines à 21:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2016

poisson d'avril

poisson d avril

Belle prise de 110X160cm. Sardine voyageuse qui au départ d'une petite carte découpée à Concarneau séduit Armel Brittany à Paimpol  en collaboration avec Sten-Lena spécialiste de l'image. Une collection de tirage numérique sur papier de beau grammage prend forme. Crevette, mouettes, balise bâbord et tribord, étrave de chaloupe jouent dans la cour des grandes. 

La grande sardine est présente sur le stand au Village course AG2R la Transat jusqu'au 3 avril, à l'atelier-galerie des Quat'Sardines qui participe aux JEMA

compo thon

 

 

 

 

Posté par 4sardines à 00:28 - PECHE AUX INFOS - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,